jeudi 2 juin 2016

Une belle chronique!


Le début de la fin, tome 1 : Destinée inconnue


Titre : Le début de la fin, tome 1 : Destinée inconnue
Auteure : Ellen Vaillancourt
Nombre de pages : 187
Maison d'édition : Auto-édité
Prix : 4,99$ en numérique sur Amazon ou 20,66$ en papier

Résumé :

La série : "Le début de la fin" raconte l’histoire de Tia, une jeune humaine vivant dans un monde peuplé de fées, loups-garous, vampires, sorciers et d’humains ou il existe un conseil des races qui éprouve toutes les difficultés du monde à garder une paix durable entre tous ces peuples.

Le tome : "Destinée inconnue" raconte le début des péripéties de Tia. Découvrez l’énorme mensonge qu’est sa vie et comment tout va changer. Des rêves étranges qui peuplent ses nuits, un avenir incertain se dessine pour elle... à vous d'aller le découvrir.

Mon avis :

J'ai été contacté le 10 mai par l'auteure Ellen Vaillancourt qui me disait que si j'aimais le fantastique, elle pouvait m'envoyée sa série. Comme c'est souvent le cas lorsqu'on me propose un service de presse, je préfère me renseigner tout d'abord sur le livre en question pour être sur que je suis intéressée. Dès que j'ai vu la page couverture magnifique et le résumé intriguant j'ai toute suite accepté. Un grand merci à toi Ellen.

Il faut savoir que je lis les romans numériques moins rapidement que les romans papier. Mais quand ils ont moins de pages comme Destinée inconnue qui en 187, je peux facilement les dévorer en 1 ou 2 jours si j'arrive vraiment à entrer dans l'histoire. C'est avec grand plaisir que je vous annonce que ça été le cas même si je ne l'ai pas commencé dès que je l'ai reçu ayant eu d'autres lectures entre temps.

Comme bien souvent dans les premiers tomes, il m'a fallu un peu de temps avant d'être réellement captivé par l'univers. C'est qu'au début je ne savais pas trop vers quoi ça se dirigeait et j'avais un peu de mal à tout saisir. Cependant, on n'a pas à attendre trop longtemps pour savoir que Tia vit déjà dans un monde entouré par le fantastique puisque ses amis sont eux-mêmes des créatures différentes. Je ne vous dis pas lesquels pour que vous ayez la surprise, mais j'ai énormément appréciée cette diversité.

L'une des plus grosses révélations vient rapidement et je ne m'y étais absolument pas attendu. Chapeau à l'auteure car pour ma part c'est bien l'une des premières fois que je vois cette particularité. Pas 1, pas 2, pas 3, mais 4 ! Wahou, c'est déjà énorme en soi, mais ce n'est que la partie immergé de l'iceberg. 

Toute l'histoire qu'il y a autour de l'arbre généalogique est fascinante quoique très déstabilisante au début. Comme on a autant de questions que Tia, on ne peut que tourner les pages encore et encore. 

Quand on rencontre la famille de la jeune fille, tout ce qui vient ensuite se déroule rapidement. Les révélations se poursuivent, la vérité éclate, les pouvoirs apparaissent au fur et à mesure que les héros les découvrent mais surtout, on est complètement happé par cet univers magique et captivant.

Malgré quelques éléments clichés qu'on retrouve souvent dans le genre, je dois mettre en évidence la richesse et l'originalité de l'univers mais surtout comment l'auteure emmène les choses. Nos questions trouvent leurs réponses à mesure que l'on avance et la suite promet d'être encore plus passionnante. 

Ellen Vaillancourt à une plume fluide, spéciale, envoûtante et sans oublier attachante. Chacun de ses personnages a une personnalité qui les fait se distinguer et nous les faire apprécier. Par contre, je trouve que le résumé devrait en dévoiler un peu plus car il est très vague et en le lisant on ne se rend pas forcément compte de la merveille qu'il cache.

J'aurais adoré l'avoir en format papier car même si ce n'est pas un coup de cœur, c'est quand même une lecture incroyable que j'ai adorée et que je recommande chaleureusement de faire ! Non seulement pour découvrir une nouvelle auteure avec du talent, mais surtout pour les personnages fantastiques qu'elle renferme et l'univers finement ficelé. Encore merci à l'auteure pour l'envoi numérique de son roman.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire